Une pompe de jardin, à quoi ça sert ?



Plusieurs solutions sont aujourd’hui accessibles à tous pour réduire le gaspillage en eau à la maison. Si l’adoption de bons réflexes au quotidien et l’utilisation d’appareils économes s’avèrent utiles dans ce cas, opter pour les systèmes de récupération d’eau de pluie et le recours au puits reste tout autant bénéfique pour l’écosystème. D’ailleurs, certains accessoires ont permis de faciliter grandement leur usage. C’est notamment le cas des pompes de jardin, aussi appelées pompes d’arrosage. Il s’agit principalement d’une installation permettant de remonter l’eau à partir d’un réservoir enterré. Contrairement au réseau d’eau potable courante, l’eau n’est effectivement pas stockée sous pression dans ce cas. Créer une aspiration devient ainsi indispensable pour pouvoir en profiter.

Cependant, les avantages que cet appareil offre sont aussi nombreux que divers. Alors, pourquoi utiliser une pompe de jardin ? Comment faire le bon choix ? Quels critères prendre en compte lors de l’achat ? Éléments de réponse.

À quoi sert une pompe de jardin ?

Une pompe d’arrosage est avant tout un équipement de contrôle d’eau qui utilise un système de pompage destiné à aspirer ou à drainer l’eau stockée dans différentes sources ne disposant d’aucune pression. C’est notamment le cas pour un puits, un réservoir d’eau de pluie enterré, une rivière ou un étang. Sa principale fonction reste dans ce cas de puiser l’eau et d’ainsi l’utiliser pour les tâches quotidiennes (comme l’arrosage du jardin et du potager, mais aussi le nettoyage de véhicule par exemple).

Un homme désherbant une pelouse

Cependant, cette solution s’avère également indispensable pour certains sites (notamment ceux situés dans des zones inondables) durant la saison de pluie. Elle aura cette fois-ci pour but d’évacuer l’eau et d’assécher les locaux. D’ailleurs, elle se révèle aussi essentielle dans l’extraction de l’eau de beaucoup d’espaces clos (en particulier la piscine).

Quoi qu’il en soit, une pompe à eau fonctionne selon le principe de base d’une force centrifuge. Elle utilise ainsi un moteur pour convertir l’énergie de rotation en mouvement permettant de déplacer le fluide. Que la pompe soit immergée ou installée en surface, l’eau est expulsée par la force centrifuge pour être ensuite redirigée vers le tuyau de refoulement (sortie). Ce processus augmente alors la vitesse et la pression de l’eau, ce qui signifie que vous pourriez l’utiliser comme celle reliée au réseau public.

Quels sont les avantages d’une pompe d’arrosage ?

Choisir une pompe ou un récupérateur d’eau comporte de nombreux avantages. Comme son nom l’indique, une pompe d’arrosage permet notamment d’effectuer certaines tâches de la vie quotidienne où le caractère potable n’est pas exigé. Vous pourriez par exemple laver votre voiture ou vous occuper de votre pelouse sans problème.

Cette alternative permet également de facilement puiser l’eau d’une source close pour le transporter à un autre endroit. Avec ce genre d’équipement, la gestion de cette ressource devient alors un vrai jeu d’enfant. Vous pourriez par exemple vider votre piscine ou une cave inondée sans difficulté.

Pompe de piscine

Une pompe de jardin représente également un appareil très rapide à installer, et ce, quel que soit le modèle que vous choisissiez. En effet, cet équipement est disponible dans une large gamme d’options à la fois efficaces, durables et fiables. D’autant plus qu’il s’agit d’une solution écologique qui vous permettra de répondre à vos besoins de consommation quotidienne.

Si l’eau reste une ressource renouvelable, elle n’est certainement pas inépuisable. Une meilleure gestion s’impose donc, en particulier lorsqu’on sait que des millions de litres sont gaspillés chaque année à cause de mauvais réflexes et habitudes d’utilisation. Cet avantage écologique indéniable, vous le retrouveriez davantage dans une pompe d’arrosage manuelle ou solaire. Les deux sont entièrement autonomes en énergie. Elles pourront alors assurer l’approvisionnement en eau même dans les endroits les plus reculés.

En outre, la pompe de jardin constitue une alternative valable pour l’agriculture, l’élevage et d’autres secteurs où il est nécessaire d’extraire et de distribuer l’eau en grande quantité. C’est aussi un système qui peut s’avérer essentiel dans les régions à très faible pluviométrie annuelle puisqu’il permet de stocker et d’utiliser cette ressource tout au long de l’année. Ces appareils sont également particulièrement silencieux, surtout si vous optez pour une pompe immergée. Dans ce cas, le bruit du moteur est absorbé par l’eau.

Quels sont les différents types de pompe à votre disposition ?

Les pompes d’arrosage sont disponibles en deux grandes catégories :

  • La pompe de surface (seul le tuyau d’aspiration est plongé dans la source d’eau) ;
  • La pompe immergée (l’ensemble de l’équipement est intégralement plongé de l’eau, à l’exception du tuyau de refoulement).

Là encore, la pompe de surface se présente sous 4 différents modèles.

  • La pompe à jet est principalement dédiée à l’usage domestique. Elle convient particulièrement à l’alimentation d’un arrosage automatique pour votre pelouse et vos plantes.
  • La pompe multicellulaire (composée de plusieurs turbines) propose un fort rendement hydraulique, ce qui la rend idéale pour certaines installations nécessitant une pression élevée (station de lavage automobile, nettoyage de terrasses ou de revêtement de sol extérieur…).
  • La pompe périphérique (dotée d’un canal liquide latéral) offre une pression importante et une excellente capacité d’aspiration. Elle convient donc à la fois à l’usage domestique, agricole et industriel.
  • La pompe surpresseur, comme son nom l’indique, sert à augmenter la pression de l’eau et s’avère idéal pour les besoins de distribution de grande quantité.

La pompe immergée, quant à elle, s’utilise généralement pour le puisage dans les puits et les forages ou encore pour vider une cave ou un sous-sol inondé après un gros orage.

Comment choisir votre pompe de jardin ?

Avant d’acheter votre pompe à eau, vous devez considérer quelques critères essentiels. Vous devez notamment baser votre choix sur l’utilisation prévue et la performance requise.

Pompe de jardin
  • Une pompe de jardin manuelle constitue par exemple une parfaite alternative pour répondre aux besoins domestiques. En effet, il suffit d’actionner la pompe à l’aide de vos bras et le tour est joué. Facile à amorcer et peu bruyant, cet équipement représente également la solution écologique par excellence puisqu’aucun combustible fossile n’est nécessaire. Une économie d’énergie qui fera aussi du bien à votre portefeuille. Elle est toutefois recommandée uniquement pour un usage ponctuel.
  • Pour un chantier plus grand, il serait certainement plus judicieux d’opter pour une pompe d’arrosage solaire. Celle-ci conserve son avantage d’autonomie énergétique et son attrait environnemental, mais convient en plus au puisage de grands volumes. Elle peut être immergée ou installée en surface et est composée de batteries et d’un régulateur de charge. De manière générale, ces modèles restent toutefois plus coûteux.
  • Vous pouvez également retrouver sur le marché des pompes de jardin électriques (électropompes). Bien évidemment, celles-ci doivent être raccordées au réseau électrique, mais présentent cependant l’avantage d’être programmables ou actionnées à distance. Vous apprécierez aussi l’absence d’odeur de carburant.
  • Ce qui n’est pas le cas pour le dernier type de pompe à eau, la pompe thermique (motopompe). Elle fonctionne effectivement grâce à un moteur à essence ou diesel. Elle est principalement destinée au pompage de l’eau à gros débit, que ce soit sur un chantier, dans un marais ou lors d’un projet impliquant une utilisation en continu (c’est-à-dire, un fonctionnement ininterrompu au-delà de 3 heures).

Quels sont les autres critères à prendre en compte ?

Une fois que vous avez décidé du type de pompe de jardin que vous voulez acheter, vous devez également considérer les caractéristiques de l’appareil. Il s’agit d’une partie tout aussi importante, car votre équipement doit être capable d’obtenir une quantité d’eau suffisante avec la pression dont vous avez besoin. Pour vous assurer de faire le bon choix, vous devez notamment prêter une attention particulière aux points suivants.

  • Le débit. Mesuré en litres en litres/minute, il s’agit de la quantité d’eau pompée dans un temps donné. Plus il est élevé, plus le pompage est rapide.
  • La hauteur manométrique. Elle définit la pression totale que doit fournir votre pompe à eau.
  • La pression. Exprimée en bars, elle indique la vitesse de l’eau dans le tuyau de refoulement.
  • L’option démarrage et arrêt automatique.
  • Les décibels. Ce critère est essentiel pour déterminer le niveau de bruit produit par l’appareil.
  • Le matériau. Habituellement, une pompe d’arrosage est conçue à partir de polypropylène ou d’inox (ce dernier est idéal pour un usage intensif).

Considérez également la profondeur d’aspiration maximale proposée par la pompe avant de faire votre choix. Les pompes de surface conviennent notamment à une hauteur de moins de 8 mètres. Au-delà de cela, préférez les pompes immergées. Il en est de même pour la nature de l’eau à pomper. Pour le pompage d’eau claire, vous pouvez par exemple opter pour une pompe à jet. Pour l’eau sale ou boueuse, il conviendra certainement de privilégier une pompe spécialisée pour l’évacuation ou un appareil qui permet l’ajout d’un filtre. Cet accessoire supplémentaire devient effectivement impératif si la source est un fossé, un canal, un lac ou un sous-sol inondé. Il reste toutefois facultatif pour un réservoir d’eau de pluie qui dispose déjà d’une grille filtrante.