Fuite d’eau d’un chauffe-eau : un problème à ne pas prendre à la légère



Un chauffe-eau fait partie des appareils indispensables à la vie quotidienne. Il permet effectivement de produire de l’eau chaude domestique et d’ainsi profiter d’un confort optimal chez soi. Mais comme les autres dispositifs électroménagers, cette installation peut aussi s’user avec le temps ou être à l’origine de quelques soucis de plomberie. Bien qu’une fuite d’eau peut notamment sembler anodine, il s’agit d’un problème qui mérite réellement votre attention. Outre les risques de dégât des eaux, elle peut également entraîner une surconsommation. Avant de rechercher une solution quelconque, il convient toutefois de déterminer l’origine de la fuite. Mauvaise installation, défaut de branchement hydraulique, cuve percée, groupe de sécurité qui goutte…, de nombreuses raisons peuvent d’ailleurs en être la cause. Les détails.

Chauffe-eau mural

Mon chauffe-eau fuit : faut-il s’inquiéter ?

Une fuite d’eau n’est jamais un bon signe. C’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de votre chauffe-eau. Si elle peut sembler être un inconvénient mineur au premier abord, ce problème peut en réalité provoquer quelques problèmes plus ou moins sérieux. Il peut notamment causer un dysfonctionnement ou favoriser la déperdition de chaleur au niveau du ballon d’eau chaude. Ce qui entraînera une surconsommation.

On peut également mentionner le risque de dégât des eaux causé par une rupture ou un débordement localisé sur les conduites d’alimentation. Même les écoulements les plus légers peuvent favoriser l’humidité qui s’infiltrera rapidement dans vos planchers et vos murs. Ce qui créera un environnement idéal pour le développement de moisissures. Dans des cas très rares, une fuite d’eau dans le groupe de sécurité peut même provoquer un excès de pression qui peut potentiellement mener vers une explosion.

C’est justement pour ces raisons qu’il s’avère essentiel de régler le problème avant qu’il ne devienne dangereux.

Quelles sont les causes potentielles d’une fuite de chauffe-eau ?

Réparer une fuite d’eau d’un chauffe-eau est une opération qui ne s’improvise pas. Pour vous assurer de régler le problème convenablement, vous devez ainsi déterminer préalablement sa cause. Cela vous indiquera les solutions envisageables (remise en état ou remplacement). Alors, voici les raisons potentielles qui peuvent être à l’origine de cette fuite.

Vieux chauffe-eau qui fuit

Un mauvais raccordement

En premier lieu, vérifiez d’abord les tuyaux de plomberie au-dessus du chauffe-eau. Celui-ci n’est pas uniquement composé de ballon d’eau chaude, mais aussi de différents autres accessoires (arrivée d’eau froide, sortie d’eau chaude, groupe de sécurité, siphon, limiteur de température, raccord isolant diélectrique, flexibles…). Un problème d’étanchéité à ces points peut provoquer une fuite. Souvent, cela provient tout simplement de l’usure du joint qui a une durée de vie limitée (entre 5 et 10 ans).

De même, une fuite d’eau par le haut du chauffe-eau est également possible. Dans ce cas, l’eau s’écoule le long de la cuve et donne l’impression que la fuite provient du réservoir lui-même. C’est le cas dans la majorité des cas. Ce problème indique effectivement qu’un point de corrosion est à détecter . Peut-être que le ballon d’eau chaude est rouillé, percé ou fissuré à cause de l’accumulation de tartre. Une eau calcaire peut également précipiter l’usure de votre appareil.

Un problème d’élément chauffant

La résistance joue un rôle primordial dans le bon fonctionnement d’un chauffe-eau électrique. Cet élément est responsable de la transformation de l’énergie électrique en énergie thermique, ce qui vous permet d’alimenter votre maison en eau chaude. La fuite d’eau peut d’ailleurs trouver son origine à proximité du joint de résistance. Vérifiez également le fourreau (l’endroit où la chaleur est transmise à l’eau) pour vous assurer qu’aucun problème n’existe à ce niveau.

Un défaut d’étanchéité au niveau de la bride

La bride constitue un autre élément essentiel d’un chauffe-eau. Cette trappe accueille la résistance et la sonde du thermostat. Différents raccords permettent ainsi de relier ces accessoires au ballon d’eau chaude et d’assurer une bonne étanchéité de la cuve. Très souvent, la fuite d’eau (goutte à goutte) commence dans cette zone et provient d’un joint abimé, non adapté ou mal serré. Pour rappel, ce joint doit être remplacé tous les 5 ans environ pour un fonctionnement optimal.

Une fuite sur le groupe de sécurité

Le groupe de sécurité est un dispositif incontournable quand on parle de chauffe-eau. Il permet d’isoler le ballon d’eau chaude, de maintenir la pression à l’intérieur de la cuve ou encore de couper l’arrivée d’eau froide lors de la vidange. Un léger écoulement pendant la période de chauffe n’a généralement rien d’alarmant. Cela est dû à l’augmentation de la pression dans la cuve, comme l’eau chauffée se dilate. Le groupe de sécurité s’ouvre alors pour relâcher la pression dès qu’elle atteint les 7 bars.

En revanche, une fuite permanente indique certainement la présence d’un corps étranger (grain de sable, calcaire, copeau de cuivre, brasure…), ce qui constitue l’une des causes principales des problèmes d’étanchéité de votre chauffe-eau. Vous pouvez d’ailleurs observer des coups de bélier plus fréquemment. À titre de rappel, ces derniers peuvent précipiter l’usure de votre appareil. Vérifiez ainsi l’éventualité d’une détérioration des tuyauteries ou de mauvais raccordements.

Chauffe-eau mural

Quelles sont les solutions envisageables ?

Plusieurs signes visibles peuvent vous indiquer la présence d’une fuite au niveau de votre chauffe-eau. Apprenez à les détecter pour fixer le problème avant qu’il n’empire. Il peut notamment s’agir de :

  • La rouille dans le bas du ballon ;
  • L’humidité sur la paroi extérieure ;
  • La corrosion de la cuve ;
  • L’entartrage ;
  • L’eau qui n’est plus limpide ;
  • La consommation excessive.

Confirmez ensuite si c’est votre chauffe-eau qui fuit ou si le problème vient du groupe de sécurité. Dans le premier cas, les écoulements se passent au niveau de la bride, des raccordements hydrauliques ou encore sur la partie inférieure de la cuve. Dans le second, vous observerez une fuite continue sur l’alimentation en eau froide. Les réparations à faire dépendront ainsi de la cause du problème.

Aucune opération compliquée n’est par exemple recommandée en cas de mauvais raccordements. Vous devriez tout simplement resserrer le joint d’étanchéité ou le remplacer s’il est désuet.

L’ajout d’une vase d’expansion sanitaire est également indiqué si le léger écoulement au niveau du groupe de sécurité vous dérange. Tandis que l’installation d’un réducteur de pression peut vous aider à réduire la fuite continue. Le détartrage peut également s’avérer utile dans ce cas. Pour ce faire :

  • Débranchez l’alimentation électrique se trouvant au niveau du disjoncteur ;
  • Coupez l’arrivée d’eau froide ;
  • Ouvrez la vanne d’eau chaude pour effectuer la vidange ;
  • Branchez le tuyau d’arrosage sur le robinet de purge et déposez une bassine au sol pour protéger le plancher ;
  • Créez un appel d’air en dévissant l’écrou de sortie d’eau chaude ;
  • Videz progressivement le ballon d’eau chaude (cela prendra environ 30 minutes pour 100 litres) ;
  • Retirez le capot de protection et le thermostat ;
  • Nettoyez le joint à lèvre et détartrez le ballon ;
  • Aidez-vous d’une brosse souple pour enlever le calcaire de la paroi (n’oubliez pas le kit de résistance) ;
  • Remettez la trappe et le thermostat en place et revissez le robinet de purge ;
  • Maintenant, réactivez l’alimentation en eau.

En revanche, un remplacement est fortement indiqué en cas de fissure ou de corrosion de la cuve afin d’éviter tout risque de dégât des eaux.

Fuite chauffe-eau : pourquoi faire appel à un professionnel ?

Le recours à un professionnel n’est pas toujours nécessaire pour réparer une fuite de chauffe-eau. Néanmoins, son intervention peut vous être utile, surtout si vous n’êtes pas familier avec les problèmes de plomberie. D’autant plus que cet appareil est composé de nombreux composants. Il peut donc être compliqué de le démonter. De même, certaines opérations comme la vidange demandent l’utilisation d’outils spécifiques. Alors, préférez recourir à son aide, ne serait-ce que pour avoir un avis sur l’état de votre chauffe-eau.

Dans tous les cas, comptez entre 60 et 80 € pour un changement de raccord, 120 à 150 € pour le remplacement de la bride, tandis que l’installation d’un nouveau dispositif peut vite dépasser les 1 000 €. Vous pouvez aussi demander plusieurs devis et comparez le tarif proposé avant de faire appel aux services d’un prestataire en particulier. Assurez-vous que ce document soit aussi détaillé que possible pour éviter les mauvaises surprises.

Mais alors, à qui reviennent ces frais ? Tout d’abord, votre assurance habitation peut prendre en charge la totalité ou une partie des travaux. Si ce n’est pas le cas, le remplacement des pièces d’usure normale revient au locataire. Tandis que les réparations conséquentes (notamment celles qui sont dues à la vétusté de l’équipement) seront à la charge du propriétaire.

Professionnel réparant un chauffe-eau

Comment entretenir efficacement votre chauffe-eau ?

Un manque d’entretien peut également être à l’origine d’une fuite d’eau sur votre chauffe-eau. Pour éviter les risques de sinistre ou d’usure précoce, prenez le temps de soigner votre appareil. Après tout, il vaut mieux prévenir que guérir. Ainsi, pensez à :

  • Faire un contrôle du bon fonctionnement de l’équipement ;
  • Effectuer un détartrage régulier (au moins une fois par an) ;
  • Purger votre chauffe-eau (un entretien annuel sera obligatoire pour un chauffe-eau à gaz) ;
  • Vérifier fréquemment les différents raccordements ;
  • Inspecter l’état de l’anode de magnésium (celle-ci joue un rôle de protection contre la corrosion pour votre ballon d’eau chaude) ;
  • Équiper le tuyau d’arrivée d’eau froide d’un filtre pour éviter la présence de particules étrangères dans la cuve ;
  • Maintenir la pression intérieure d’alimentation en eau à moins de 3 bars.

Remplacement de chauffe-eau : quel modèle choisir ?

Si un remplacement est nécessaire, vous pouvez choisir entre 4 différents modèles de chauffe-eau. C’est peut-être aussi pour vous l’occasion d’améliorer l’efficacité énergétique de votre logement.

  • Le chauffe-eau électrique (instantané ou à accumulation) séduit notamment par son design compact et son attrait économique à l’achat.
  • Le chauffe-eau gaz (instantané ou à accumulation) sera moins énergivore, tout en proposant un rendement correct.
  • Le chauffe-eau thermodynamique constitue une alternative plus écologique, puisqu’il fonctionne selon le même principe qu’une pompe à chaleur.
  • Le chauffe-eau solaire vous permet également de profiter d’une énergie naturelle et propre, mais il demande toutefois un investissement plus conséquent à l’achat.

Dans tous les cas, un chauffe-eau a une durée de vie qui tourne autour de 10 ans. Il est ainsi recommandé de le remplacer au-delà de ce délai. Vous pouvez d’ailleurs profiter de nos offres en déstockage pour réaliser encore plus d’économies.