Douche à l’italienne : Les bonnes raisons de craquer



Intemporelle, indémodable et tendance, la douche à l’italienne est sans doute le nec plus ultra de la salle de bain. Elle revient d’ailleurs à la mode ces dernières années et ses atouts continuent de séduire les propriétaires. Combinaison parfaite entre praticité et fonctionnalité, ce n’est pas pour rien que cette conception reste l’allié idéal pour profiter d’un confort optimal chez soi. Alors, si vous prévoyez une rénovation de douche dans les mois qui suivent ou une nouvelle construction, pourquoi ne pas l’adopter vous aussi ?

Cependant, créer une douche à l’italienne n’est pas toujours facile. Il faut prendre en compte différents facteurs, mais heureusement, elle convient généralement, quelle que soit la superficie disponible.

Voici un petit guide que nous avons préparé pour vous pour l’installer convenablement et efficacement.

Quelles sont les caractéristiques d’une douche à l’italienne ?

Un beau carrelage, un look contemporain et une atmosphère qui rappelle agréablement l’ambiance au spa, tous ces éléments font d’emblée penser à une douche à l’italienne. Originaire du Rome antique, elle s’invite à nouveau dans nos salles de bain. En plus d’être facile à entretenir, ce type d’installation laisse effectivement beaucoup de place à la créativité. Si elle est traditionnellement ouverte et constituée entièrement de carreaux, les designs se diversifient pour mieux s’adapter aux besoins des nouveaux logements. Aujourd’hui, elle se compose de plusieurs éléments.

Le receveur

La particularité d’une douche à l’italienne est qu’elle est installée au ras le sol. Pour obtenir cette structure en plain-pied, le carrelage est donc suffisant. Les premières douches italiennes ne comportent d’ailleurs pas de receveur pour gagner encore plus en volume. Cependant, cet équipement permet à votre douche d’être moins exposée aux fuites (à condition d’avoir des joints parfaitement étanches, bien sûr). De nos jours, il existe un large choix de receveurs extra-plats qui peuvent très bien convenir pour profiter de la même accessibilité offerte par une configuration affleurant le sol.

La paroi

Encore une fois, une douche italienne ne dispose normalement pas de parois, justement pour garder une certaine continuité de l’espace et conserver la structure walk-in. C’est-à-dire que vous entreriez dans une grande pièce où il n’y a plus de démarcation entre la zone de douche à proprement parler et le reste de la salle de bain. Néanmoins, la paroi de douche joue désormais un rôle primordial puisqu’elle empêche les projections d’eau, à craindre d’autant plus si vous disposez d’une espace réduite.

Douche à l'italienne avec une paroi de douche

Mais en plus d’être un élément indispensable de la salle de bain, elle possède également des atouts esthétiques. Dans l’idéal cependant, elle doit profiter d’une ouverture large (minimum 90 cm) pour favoriser l’accès et garder cette sensation de grandeur. Quant à la matière, le verre trempé extra clair est un excellent choix. Non seulement il est translucide, mais il est aussi extrêmement résistant au choc. Mais vous pouvez très bien jouer avec le design (transparent, sérigraphié, fumé, miroir…) pour obtenir un style unique (industriel, rétro, zen, minimaliste, etc.).

Le revêtement

Apportant une touche de décor et de tendance, tout en assurant l’étanchéité de la salle de bain, le revêtement est également une partie importante de la douche à l’italienne. Des carreaux en style 3d, aux marbres élégants en passant bien sûr par les mosaïques raffinées, vous n’avez que l’embarras du choix. Cependant, la particularité de cette structure est qu’elle est généralement faite à partir d’un seul carrelage, d’un même ton et d’une même couleur.

Comment savoir s’il est possible d’installer une douche italienne chez soi ?

Il existe un grand nombre de raisons de choisir la douche à l’italienne, dont la liberté de conception est sans doute le plus intéressante. Vous avez effectivement la possibilité de créer un espace adapté à vos goûts et à vos envies personnels. En plus de son aspect esthétique, cette installation offre également une grande commodité. Le plain-pied convient particulièrement aux enfants et aux personnes à mobilité réduite.

Alors, que ce soit pour assurer vos vieux jours ou tout simplement pour profiter d’une salle de bain plus moderne, la douche à l’italienne est excellente. En règle générale, elle s’adapte à toutes les superficies comme les dimensions sont personnalisables à souhait. Mais plus elle sera grande, plus de confort vous gagnerez. Elle doit notamment avoir une taille minimum de 80 x 80 cm, mais 100 x 200 cm serait l’idéal.

Douche à l'italienne moderne

Néanmoins, la douche à l’italienne telle qu’on connaît aujourd’hui se présente sous trois formes différentes :

  • Rectangle (de 60 à 180 cm de largeur et 70 à 200 cm de longueur) ;
  • Carrée : 70, 80, 90, 100, 120 cm² ;
  • Vous pouvez également installer un receveur à angle arrondi (un quart-de-cercle) pour gagner encore plus d’espace.

Par ailleurs, tenez compte des règles de conception fixées par la norme NC C 15-100 pour assurer votre sécurité. Vous devez notamment compter au moins 60 cm entre un point d’eau et une prise électrique. Adaptez ensuite la dimension de votre douche à l’italienne en conséquence.

Quelles sont les alternatives possibles pour un meilleur design ?

Question design, il existe deux catégories différentes.

  • La douche italienne traditionnelle qui n’a ni paroi de douche ni surélévation. Elle est entièrement carrelée du sol aux murs. Elle convient parfaitement aux nouvelles constructions comme vous avez plus de flexibilité quant à l’intégration du siphon et des canaux d’évacuation.
  • La douche à l’italienne « moderne » qui reprend le même design, mais l’adapte aux possibilités de chaque pièce et de la mode de vie des propriétaires.

Dans le second cas, plusieurs options sont disponibles.

  • Vous pouvez par exemple opter pour le receveur de douche prêt à carreler, avec siphon intégré. Il permet de conserver l’impression de grandeur, tout en apportant une touche de décoration. Vous retrouverez d’ailleurs différentes tailles dans le commerce, mais il peut aussi être découpé à la scie égoïne pour s’adapter à n’importe quelle pièce. Par ailleurs, le receveur de douche prêt à carreler peut très bien être encastré, à la manière d’une douche à l’italienne traditionnelle. Il vous assurera une étanchéité impeccable.
  • Un receveur maçonné, sans carrelage, est une autre solution envisageable. Cette fois-ci, l’intervention d’un professionnel est de rigueur. Il sera plus qualifié pour confectionner un design sur mesure, répondant aux critères d’une douche à l’italienne traditionnelle et à vos préférences.
  • Bien évidemment, un receveur de douche extra-plat reste aussi une autre possibilité, mais vous perdrez la continuité de l’espace dans ce cas.

Comment choisir le bon receveur ?

Que ce soit dans le cadre d’une rénovation de douche italienne ou d’une nouvelle construction, le choix du receveur à utiliser n’est pas à prendre à la légère. Une bonne sélection vous assurera une étanchéité optimale, mais garantira aussi votre sécurité. D’ailleurs, le choix qui s’offre à vous est très large.

Bien entendu, le receveur de douche prêt à carreler reste la meilleure option. Il s’agit effectivement d’une solution simple et rapide à mettre en œuvre. Il permet de prolonger la surface facilement et de garantir l’étanchéité de votre installation. De plus, il intègre déjà la pente nécessaire pour assurer une évacuation optimale de l’eau. Le siphon est intégré et l’ensemble est prêt à recevoir la bonde de douche. Il suffirait alors de poser le revêtement et de remplir les joints et le tour est joué.

Douche à l'italienne avec un receveur de douche blanc

Toujours dans un souci d’imperméabilité, préférez des matériaux hydrofuges puisque l’humidité est omniprésente dans une salle de bain. Alors, pour ne pas endommager la structure (et éviter les réparations coûteuses), choisissez la qualité pour le carrelage. Vérifiez également les joints (angles, pourtours du siphon et de la bonde d’évacuation).

Quant au choix des carreaux, privilégiez les matières antidérapantes pour une sécurité optimale.

  • Le grès cérame reste très tendance et il se présente en plus dans de nombreux coloris, dimensions et aspects. Le grès cérame imitation bois peut par exemple donner un habillage élégant, digne d’un centre de bien-être.
  • Le receveur en résine, quant à lui, séduit par sa résistante.
  • La mosaïque offre aussi un fini raffiné et plusieurs combinaisons de modèles sont possibles.
  • Le receveur en pierre naturelle est également très apprécié pour son aspect esthétique, mais aussi son rendu plus zen qui apporte une petite touche de sophistication.
  • Enfin, le sol en galets fait fureur ces dernières années puisqu’il permet d’obtenir une douche à l’italienne 100 % nature.

Quelques derniers conseils pour promouvoir l’étanchéité de votre nouvelle douche

L’étanchéité est un point crucial lorsqu’il s’agit de salles de bain. Pour éviter les infiltrations d’eau, vous devez ainsi apporter une attention particulière à la pose de joints au niveau du receveur, du mur et de la paroi de douche. Pareillement, une légère pente au sol permettra d’évacuer convenablement l’eau et éviter les risques d’inondation. Nous vous conseillons alors une pente d’écoulement de 2 ou 3 % (2 cm par mètre vers le système d’évacuation).

Il est également recommandé d’installer des canalisations de 50 mm de diamètre minimum et une bonde de douche d’au moins 90 mm de diamètre. Pour un débit d’écoulement plus rapide, nous vous recommandons cependant le caniveau.

Apportez aussi le plus grand soin à la pose de la colonne de douche. Vérifiez alors l’étanchéité entre le mur et les raccords. Bien évidemment, le choix doit se faire en fonction de vos envies. Pour passer outre les gros travaux, vous pouvez vous tourner vers la colonne de douche spéciale rénovation. Elle propose une grande flexibilité quant au raccordement et s’adapte surtout à tous les mitigeurs. Et si vous souhaitez obtenir un rendu encore plus contemporain ; troquez les robinets à vannes (qui peuvent vous convenir si vous aimez le style vintage) contre un mitigeur thermostatique. Vous gagnerez plus de confort puisque ce dernier a le pouvoir de réguler la température de votre eau.