Conseils de pose pour une terrasse en bois



Malgré l’arrivée de nouveaux matériaux, la terrasse en bois n’a pas perdu de son engouement. Élégante, classe et naturelle, elle apporte du charme à une propriété. C’est aussi une pièce supplémentaire où l’on aime se prélasser (un bon livre et un verre de cocktail à la main) ou recevoir ses proches quand la température commence à monter. Installée contre la maison, en îlot au milieu du jardin ou près de la piscine, la terrasse en bois est un élément qui s’invite partout.

Mais quelle essence de bois choisir ? Quelle classe et quelle forme ? Vous avez craqué pour une terrasse en bois pour mettre en valeur votre demeure ? Découvrez comment la choisir, la poser et l’entretenir.

Quelle essence de bois choisir pour sa terrasse en bois ?

Le revêtement de votre sol extérieur donnera le ton à votre jardin. Bien choisie, une terrasse en bois est un véritable atout. Lorsque vous décidez d’installer une terrasse en bois, la première question que vous devez poser est l’essence de bois. Sachez en effet qu’il en existe beaucoup sur le marché : les bois européens, les bois exotiques et le composite. D’autres alternatives s’offrent également à vous pour une belle terrasse en bois. Votre choix dépendra entre autres de vos goûts, du style de votre maison et de votre budget.

Pose d'une terrasse en bois vu du dessus

Les bois européens

Ceux-ci doivent subir un traitement spécifique afin de résister aux intempéries. Il s’agit entre autres de l’épicéa, du pin… Ces bois ont une couleur claire qui offre une impression d’espace à votre terrasse en bois.

Vous pouvez également opter pour du chêne, du châtaigner… Ils sont plus résistants, mais plus onéreux par rapport au pin et à l’épicéa. En outre, ils demandent un entretien spécifique et régulier.

Les bois exotiques

Ils sont naturellement résistants aux agressions extérieures. Le bois exotique le plus connu est sans aucun doute le teck. Considéré comme le meilleur bois du monde, il est ultra résistant et offre une jolie couleur dorée. D’autres essences de bois exotiques sont également à exploiter : l’ipé, l’acajou, le merbau, le bangkirai, l’iroko, l’eucalyptus, etc. Ce ne sont pas les choix qui manquent. Avec le temps, le bois exotique peut devenir gris, mais un traitement spécifique permet de retarder ce phénomène.

Bien que plus onéreux que les bois européens, les bois exotiques sont très plébiscités par les propriétaires. D’ailleurs, vous remarquerez sur les sites et dans les magazines spécialisés que la plupart des terrasses en bois sont en bois exotique.

Le composite

Ces dernières années, on a vu l’arrivée de nouveaux matériaux pour une terrasse au naturel. La terrasse en bois composite est l’une des plus appréciées. Ce matériau est composé de particules de bois recyclés et de résine plastique.

Terrasse en bois composite

La terrasse en bois composite est une véritable alternative au bois massif, car il est moins onéreux et aussi résistant. De plus, il possède de nombreux atouts :

  • Un choix infini de couleurs.
  • Imputrescible.
  • Résistant aux agressions extérieures.
  • Résistant au temps : la lame de composite peut durer jusqu’à 30 ans.
  • Ne produit pas d’écharde.
  • Ne glisse pas même si le bois est mouillé.
  • Entretien ultra facile.
  • Imite le bois exotique.
  • Etc.

Cerise sur le gâteau, le composite a une bonne conductivité thermique.

Les autres alternatives

Vous hésitez encore sur l’essence de votre bois ? La cosse de riz est également une bonne alternative pour votre terrasse en bois. Non, votre terrasse ne ressemblera pas à des grains de riz. En fait, c’est un matériau qui imite le bois. Facile à poser et abordable, il possède de nombreuses qualités.

D’abord, une terrasse en cosse de riz est très confortable. Elle ne glisse pas et ne produit pas d’écharde. Ensuite, elle peut être personnalisée. Vous pouvez changer la couleur d’un seul coup de peinture. Enfin, la cosse de riz est résistante et imperméable. Last but not least, c’est un matériau recyclable.

Quid des catégories ou des classes de bois

La catégorie ou la classe du bois indique son niveau de résistance à l’humidité. N’oubliez pas que la terrasse est un élément extérieur. Tout au long de l’année, elle va être exposée aux différentes intempéries : soleil, pluie, gel. Elle doit donc être particulièrement résistante.

Concrètement, le bois doit être de classe 3 au minimum si elle est abritée et de classe 4 si elle est à nu ou implantée sur le sol. Si vous habitez au bord de la mer, vous devez choisir un bois de classe 5. Lors de votre achat, vérifiez bien cette information au risque de devoir changer votre terrasse en bois dès la première goutte de pluie.

Vous avez dit certification ?

Eh oui, le bois a aussi ses certifications. C’est le gage que le matériau est respectueux de l’environnement. Deux certifications doivent notamment retenir votre attention : le PEFC ou Programme Européen des Forêts Certifiées et la FSC ou Forest Stewardship Council.

Le PEFC atteste que le bois est issu de forêts gérées de manière durable. Il est respectueux de l’environnement ainsi que des aspects sociétaux et économiques.

Quant à la FSC, elle garantit que le bois a été contrôlé à toutes les étapes de sa vie : plantation, fabrication et distribution.

Lames ou dalles caillebotis ?

Tout dépendra de la surface de votre terrasse en bois.

Si votre terrasse est de petite taille, la dalle de caillebotis sera privilégiée. De forme carrée, elle est proposée en différentes dimensions, avec une taille standard de 50 x 50 cm. Elle est posée sur du géotextile. L’avantage de la dalle de caillebotis est que vous pouvez personnaliser votre terrasse. En effet, vous pouvez jouer sur le sens, les motifs et les matières. Votre terrasse en bois ne ressemblera à aucune autre.

Terrasse en dalles caillebotis

Pour les terrasses XXL, la lame de bois s’impose d’elle-même. La lame de terrasse a généralement une longueur comprise entre 210 mm et 240 mm, mais peut aller jusqu’à 400 mm avec une largeur variant entre 90 mm et 200 mm. Vous pouvez également personnaliser votre terrasse en bois en jouant sur les longueurs des lames.

La lame de terrasse et la dalle de caillebotis se déclinent en plusieurs coloris pour satisfaire toutes les envies. Les deux peuvent être striées ou lisses ou encore lisses sur un côté et striées de l’autre. En tout cas, n’hésitez pas à alterner les deux pour un effet original et naturel.

Nos conseils de pose pour une terrasse en bois

  • Premier conseil : la terrasse en bois se pose sur un sol dur, un sol stable ou un sol instable, ou sur une dalle béton ou tout autre support existant. En fonction de la nature du sol, les lambourdes ou les solives peuvent être fixées directement sur le sol ou sur des plots en béton ou en PVC.
  • Deuxième conseil : choisissez les lambourdes dans la même essence que les lames de terrasse ou les dalles caillebotis afin de garantir la solidité de la structure. En outre, quelle que soit la technique de pose que vous avez choisie (les lames sont perpendiculaires aux lambourdes, posées en longueur, en largeur, en diagonale, en V…), veillez à ce que les lames soient espacées.
  • Troisième conseil : faites aussi en sorte que les lames soient bien ventilées. Non seulement cela permettra au bois de respirer, mais cela isolera également votre terrasse en bois de l’humidité.
  • Quatrième conseil : utilisez une vis en inox A2 ou A4 (filetage partiel ou à double filetage), car elle ne rouille pas. Sa taille doit être 3 fois supérieure à l’épaisseur de la lame terrasse.
  • Cinquième conseil : préférez un plot en PVC parce qu’il est réglable.
  • Sixième conseil : pré-percez toujours les points de fixations afin d’éviter que les lames ne se fissurent.
  • Septième conseil : positionnez les vis au minimum à 25 mm des bords.
  • Huitième conseil : si vous utilisez des clips, utilisez un système à vis apparentes. Attention, si les lames ont une largeur supérieure à 120 mm, il peut y avoir un risque de sautement.
  • Neuvième conseil : ne fixez jamais directement les lames sur la terre.
  • Dixième conseil : posez votre terrasse en bois à deux si vous êtes novice.
Installation d'une terrasse en bois composite

Poser soi-même sa terrasse en bois peut sembler difficile, mais il n’en est rien. En suivant pas à pas ces conseils, vous réussirez avec brio votre projet d’aménagement extérieur.

  • Faites un plan de votre terrasse en bois.
  • Découpez les lambourdes aux dimensions que vous souhaitez.
  • Posez la structure porteuse.
  • Vérifiez la distance entre les lambourdes ou l’entraxe. Celle-ci dépend de la nature et de la résistance du bois, mais aussi de la section des lames.
  • Ajustez le niveau de la structure.
  • Fixez la structure sur le support.
  • Appliquez un saturateur sur toutes les faces des lames pour nourrir profondément le bois et le protéger.
  • Posez les lames sur la structure.
  • Percez et fixez les lames.

Bon à savoir : les conditions de mise en place d’une terrasse en bois ainsi que les règles d’exécution sont définies dans le DTU 51.4 — Platelages extérieurs en bois.

Quels sont les outils nécessaires

Pour installer correctement votre terrasse en bois, vous aurez besoin des outils et matériels de menuiserie suivants :

  • Un crayon de bois.
  • Un mètre.
  • Une équerre.
  • Une règle de maçon.
  • Un niveau à bulle.
  • Un cordeau à tracer.
  • Une scie à main et une scie à onglet (à défaut, vous pouvez utiliser une scie circulaire) — dents carbures.
  • Des embouts Torx.
  • Un marteau.
  • Des écarteurs de lames.
  • Un papier de verre ou une ponceuse.
  • Une perceuse.
  • Des cales plastiques si votre sol est dur.
  • Des tampons d’isolation.
  • Un foret béton si le sol est dur.
  • Un foret fraisoir.
  • Des plots PVC si le sol est meuble ou s’il y a un décalage de planéité du sol.
  • Un géotextile si le sol est en terre.
  • Une bande bitumineuse.

Vous aurez également besoin des accessoires suivants :

  • Un kit de montage.
  • Un redresseur de lame.
  • Des porte-embout et un gabarit de vissage.
  • Un saturateur de bois.
  • Des bouchons bois.
  • Une grille de ventilation.

Les astuces d’entretien

L’entretien d’une terrasse en bois dépend de l’essence de bois.

Le bois exotique

  • Nettoyez régulièrement les lames de terrasse avec un balai brosse et du savon noir.
  • Appliquez un saturateur une à deux fois par an pour éviter que le bois ne vire au gris. Si c’est déjà le cas, utilisez un dégriseur.

Le bois européen

L’entretien courant se fait aussi avec un balai brosse et du savon noir.

Apiquez de la lasure si le bois n’a pas été traité auclave ou THT. À défaut, appliquez du vernis.

Le bois composite

L’entretien du bois composite est tout ce qu’il y a de plus facile. En effet, il suffit de le nettoyer régulièrement à la brosse et à l’eau savonneuse pour qu’il retrouve tout son éclat.