Carrelage et faïence : le bon choix pour votre intérieur



Le carrelage fait partie des revêtements de sol les plus populaires sur le marché actuel. En plus d’être solide et durable, celui-ci permet effectivement d’instaurer l’ambiance que vous désirez chez vous. Disponibles dans une grande variété de couleurs, de motifs et de dimensions, les carreaux s’intègrent également à n’importe quel intérieur. D’autant que vous avez à votre disposition un large éventail de choix et de matériaux, ce qui vous assure de trouver facilement votre bonheur. Que vous aimiez alors le cachet apporté par la terre cuite, l’élégance de la pierre naturelle ou la polyvalence du grès cérame, vous n’aurez aucun mal à découvrir le bon carrelage qui accentuera le charme de votre propriété. Bien évidemment, vous devez prendre en compte quelques critères avant de faire votre choix.

Alors, voici un guide complet pour vous accompagner dans cette démarche.

Le carrelage : est-ce un bon choix de revêtement ?

Si le caractère plus abordable des carreaux peut faire douter les propriétaires quant à sa qualité, il s’agit vraiment d’un excellent revêtement pour le sol et le mur. Le design chic ainsi que les avantages à long terme qu’offre le carrelage ont effectivement de quoi convaincre ces derniers. La durabilité de ce matériau fait notamment partie de ces principaux atouts. En réalité, il s’avère particulièrement résistant face à l’usure et aux tâches. Selon votre sélection cependant, certaines matières peuvent être plus fragiles que d’autres (comme le carrelage pâte rouge et pâte blanche), tandis que d’autres montreront une grande robustesse (notamment le grès cérame pleine masse ou les dalles en quartzite).

De même, aucun autre revêtement n’offre probablement pas autant de variété d’options que le carrelage. Outre les différents modèles, celui-ci se décline également en plusieurs couleurs, motifs, textures et types. Vous n’aurez alors que l’embarras du choix. En fonction de vos besoins, de vos envies et des caractéristiques de votre maison, vous pourriez sélectionner celui qui vous convient le mieux.

Carrelage grands carreaux gris dans un salon moderne

La technologie permet d’ailleurs de concevoir des designs étonnants pour une reproduction très ressemblante par rapport à d’autres matières naturelles (carrelage imitation parquet, aspect bois, effet pierre naturelle). Tout cela pour dire que vous avez une grande flexibilité quant à la personnalisation de votre intérieur ou votre terrasse de jardin. De la faïence à la pierre naturelle, la liste a priori infinie d’options de conception signifie aussi que, quel que soit votre choix final, vous obtiendrez l’esthétique que vous souhaitez. Vous pouvez même mélanger les modèles pour instaurer un design unique.

Carreaux muraux et carreaux de sol : quelle différence ?

Le carrelage convient très bien au revêtement de sol et de mur. Cependant, pour que celui-ci reste beau et impeccable tout au long de l’année (et bien au-delà), vous devez commencer par sélectionner le bon modèle. Tout d’abord, tous les carreaux ne conviennent pas à toutes les surfaces. La première chose à faire est donc de s’assurer que les modèles que vous choisissez sont fabriqués spécifiquement pour être utilisés sur les murs ou au sol.

En règle générale, le carrelage sol est plus épais et plus lourd. Il est néanmoins possible de le poser au mur, à condition d’utiliser une colle de qualité qui évitera le glissement. Mais si cette option est envisageable, l’inverse ne l’est pas. C’est-à-dire que vous ne pouvez pas avoir recours au carrelage mural pour votre sol. En effet, celui-ci est beaucoup plus fragile et ne présente pas autant de résistance face aux chocs et aux piétinements. Souvent, la faïence (matière de prédilection pour les carreaux muraux) est plus légère, mais elle peut aussi être installée dans une pièce humide.

Quel carrelage choisir pour son intérieur ?

Particulièrement polyvalent, le carrelage séduit toujours autant les propriétaires. Il est aussi fonctionnel que plaisant sur le plan esthétique, mais reste également très pratique. Pour profiter de ce revêtement, vous devez toutefois trouver un carrelage qui correspond à votre style personnel, tout en complétant convenablement le décor de votre intérieur. Pour ce faire, vous devez considérer quelques critères importants.

Faïence blanche au mur d'une cuisine moderne

La taille et le format

Premièrement, tenez compte de la taille de la pièce qui va accueillir les carreaux. Ce point vous permettra de choisir les bonnes dimensions à acheter. Dans le marché actuel, celles-ci commencent dès 10 cm x 10 cm et peuvent aller jusqu’à 100 cm x 100 cm pour le format carré.

En règle générale, plus la superficie est restreinte, plus il faut privilégier les tailles réduites. Par exemple, le carrelage pour le salon s’avère plus volumineux que celui de la salle de bain dans la plupart des cas. Bien évidemment, vous pouvez aussi opter pour un carrelage rectangulaire pour avoir une impression de grandeur ou pour obtenir un effet parquet, si vous souhaitez. Pour une petite touche d’originalité, il existe également des carreaux du type chevrons ou en hexagonal.

La couleur

Le carrelage de sol intérieur se présente également sous différentes couleurs. Si les plus vives peuvent parfois séduire, il est important de rappeler que le carrelage est destiné à durer dans le temps. Cela signifie que vous n’allez probablement pas le changer tous les 2 ans (par exemple). Il vaut donc mieux se tourner vers les alternatives plus neutres et garder les touches de couleur pour les détails et les éléments décoratifs.

D’autant plus que les teintes claires, comme le crème et les pastels, peuvent faire paraître une petite pièce plus grande. Mais si le blanc cassé, le gris ou encore le taupe peut constituer un excellent choix, vous pouvez aussi opter pour des nuances plus chaudes et plus foncées pour faire ressortir davantage le cachet de votre maison. Elles conviennent cependant mieux aux grands espaces ou aux pièces ouvertes pour ne pas assombrir votre intérieur.

La surface disponible

Connaître la superficie à travailler peut certes vous aiguiller dans le choix de couleur et de format pour votre carrelage au sol, mais ce facteur influence également la quantité de carreaux à acheter. En règle générale, comptez 5 % de m² en plus pour une pose droite et 10 % pour une pose en diagonale. Cela compensera les pertes lors des découpes. De même, pensez aux plinthes pour une finition impeccable.

Salle de bains avec carrelage gris identique au sol et au mur

Quels sont les différents types de carrelage ?

En recherchant quelques inspirations pour votre nouveau carrelage, vous avez certainement constaté qu’il existe un large éventail de modèles disponibles. En réalité, le carrelage se distingue en 5 catégories différentes.

Le carrelage en travertin et pierre naturelle

Le travertin est tout simplement une variété de carrelage en pierre naturelle. Il convient très bien au revêtement intérieur ou extérieur. Celui-ci est utilisé depuis des années pour apporter charme, élégance et fraîcheur chez vous. Cet avantage, il le partage d’ailleurs avec les autres pierres naturelles comme le granite, le marbre ou encore l’ardoise.

Bien évidemment, vous pouvez faire votre choix en fonction de vos envies dans ce cas. Les tons noirs et gris de l’ardoise vous permettront de donner du caractère à votre sol. Le marbre apportera une touche contemporaine. Le granite séduira par son élégance et sa noblesse. Et le travertin ajoutera un peu d’originalité. Néanmoins, le choix est encore très large.

Les carreaux en terre cuite

Les teintes chaudes du carrelage en terre cuite sont également parfaites si vous aimez les styles de décoration un peu rustiques et cocoonings à la fois. Cette matière a effectivement su traverser les époques pour s’inviter aujourd’hui à nouveau dans notre intérieur. Elle est désormais disponible en différents formats (forme octogonale, hexagonale ou carrée) et coloris (dans les teintes rouges/oranges).

La terre cuite est d’autant plus intéressante en matière de revêtement dans la mesure où elle est très solide. Elle convient également à l’extérieur, mais nécessite un traitement hydrofuge et oléofuge pour remplir efficacement son rôle. Pour faciliter la pose, certains modèles sont même numérotés.

Le carrelage grès

Le carrelage en grès est certainement le modèle le plus populaire. Il est généralement constitué à partir d’un mélange d’argile et de silice. En ce qui concerne l’aspect esthétique, ses couleurs restent homogènes puisqu’il résiste parfaitement aux agressions chimiques, aux intempéries et même aux UV. Cela en fait un matériau idéal pour une utilisation en extérieur. Là encore, vous avez le choix entre plusieurs modèles :

  • Le grès émaillé qui convient très bien pour apporter une touche décorative à une pièce ;
  • Le grès cérame émaillé qui offre une très grande résistance ;
  • Le grès cérame pleine masse qui propose un rendu rustique et homogène à la fois.

Le grès cérame peut également imiter d’autres finitions (effet béton ciré, aspect pierre naturelle, imitation bois, aspect métal ou terre cuite…).

Les carreaux de faïence

En réalité, le carrelage en faïence est une variété de carrelage en céramique. La faïence est conçue à partir d’argile blanc ou rouge, de sable et de roche argilo-calcaire. Dans la majorité des cas, elle est réservée au carrelage mural, puisqu’elle est plus légère et plus fragile. Souvent, elle propose une belle touche de fantaisie et de décoration, ce qui peut facilement égayer l’ambiance de votre salle de bain ou votre cuisine. Tout comme le carrelage mosaïque et galets, la faïence apportera une touche finale dans l’aménagement de ces pièces.

Les carreaux de ciment

Ces dernières années, les carreaux de ciment gagnent à nouveau en popularité grâce à leur praticité, mais aussi à leur esthétisme. Ils offrent également un large éventail d’avantages qui en font un excellent choix pour votre intérieur. Ce revêtement peut effectivement résister à une utilisation intensive, mais aussi aux tâches et aux rayures. Comme il s’agit d’une matière poreuse, vous devez néanmoins appliquer des traitements supplémentaires pour obtenir une finition cirée et impeccable.

Quelle est la meilleure matière à privilégier pour chaque pièce ?

Choisir le meilleur revêtement de sol pour votre maison s’avère parfois compliqué. D’autant plus que le marché actuel est inondé d’un large éventail d’options, toutes esthétiquement agréables et meilleures les unes que les autres. Mais saviez-vous que certaines matières correspondent également mieux à une pièce spécifique de votre maison ?

Faïence grise effet bois au dessus d'un lavabo dans une salle de bains
  • L’aspect moderne et contemporain de la pierre naturelle convient notamment très bien aux chambres à coucher et à la salle de séjour. Par ailleurs, vous pouvez opter pour le grès cérame qui, comme la pierre naturelle, est idéal pour un passage très intensif.
  • Pour le carrelage mural de la cuisine et de la salle de bain, le choix le plus évident serait la faïence.
  • La terre cuite, le grès cérame (émaillé ou pleine masse) et le travertin, quant à eux, sont excellents à la fois pour le revêtement intérieur et extérieur. Vous pouvez les utiliser que ce soit pour une terrasse exposée au soleil ou ombragée. Il vaut toutefois mieux éviter les carreaux de ciment.

En outre, considérez également la bonne épaisseur des carreaux lors de votre achat (entre 8 et 10 mm minimum pour l’intérieur et 9 à 11 mm minimum pour l’extérieur).

Quelles sont les normes à rechercher ?

Pour assurer la qualité de votre carrelage pas cher, il convient de prêter une attention particulière à quelques indications qui peuvent attester la résistance du revêtement que vous avez sélectionné.

Pour le carrelage émaillé, vous pouvez notamment vous référer à la norme européenne PEI. Elle prend la forme d’une classification qui va de 1 à 5. Celle-ci vous permettra de distinguer le degré de passage que votre carrelage peut supporter (faible, modéré, fréquent, important, intensif).

La norme française UPEC, quant à elle, donne une indication de la résistance de vos carreaux en se penchant sur 4 différents critères liés aux usages :

  • Usure à la marche et au piétinement (U1 à U4) ;
  • Poinçonnement (P1 à P4) ;
  • Eau (E0 à E4) ;
  • Produits chimiques (C0 à C4).

Pour une pièce humide comme la salle de bain par exemple, un indice U2 P2 E3 C2 est l’idéal. Un carrelage classé U3 P3 E3 C2 conviendra très bien pour la cuisine, tandis qu’il devra être classé U3 P3 E1 C0 pour une salle de séjour. Pour le carrelage extérieur, recherchez un classement U4 P3 E3 C2.

Vous avez également à votre disposition un classement pour le carrelage antidérapant qui s’exprimera en :

  • A, B et C pour la résistance à la glissance à pieds nus et
  • R9 à R13 pour la glissance pieds chaussés.

Comment bien poser son carrelage ?

Que ce soit dans le cadre d’une rénovation ou d’une nouvelle construction, il est tout à fait possible de poser son carrelage soi-même. Il s’agit même d’un projet de bricolage très intéressant, à condition d’avoir à sa disposition les bons outils (coupe-carreau, niveau à bulle, mètre, crayon plat, truelle et spatule crantée, éponge, sceau, mélangeur, mortier, maillet en caoutchouc, genouillère, gants…).

Salon moderne avec du carrelage gris au sol

Veillez également à ce que la surface à travailler soit au même niveau avant de commencer la pose de votre carrelage intérieur ou extérieur. Cela facilitera grandement votre travail, mais vous permettra aussi d’éviter les irrégularités qui peuvent altérer le rendu final. L’étape suivante consiste à planifier la disposition de vos carreaux grâce à la réalisation d’un calepin. Cela peut aussi vous aider pour la pose d’un carrelage à motif. Pour une pose classique (carrelage droit), vous pouvez tout simplement partir de la zone la plus éloignée de la porte.

Enfin, pour obtenir un parfait alignement pour votre carrelage, utilisez les croisillons en plastique qui se disposent au coin de chaque carreau.

Comment entretenir votre nouveau revêtement ?

Le carrelage offre aussi l’avantage d’un entretien facile. Comme rien ne pénètre la surface grâce à l’émaillage, la poussière et la saleté sont facilement visibles. Il vous suffirait alors de passer un coup de balai ou d’aspirateur pour le nettoyage. De plus, vous n’avez pas besoin d’acheter des produits couteux pour ce faire. Un peu de vinaigre blanc dans un seau d’eau tiède et vous aurez une solution désinfectante que vous pourriez appliquer sur votre carrelage à l’aide d’une serpillère.

L’huile de lin peut également redonner de la brillance à la terre cuite ou au grès cérame émaillé. Mais attention, elle peut ternir les joints et favoriser l’accumulation des poussières comme il s’agit d’une matière grasse. Mieux vaut alors opter pour le traditionnel savon noir ou la lessive St-Marc pour un récurage en profondeur.

Dans tous les cas, évitez les produits d’entretien agressifs ou abrasifs qui sont plus susceptibles d’endommager vos carreaux.